"Il ya certaines choses que sur le plan législatif nécessitent une amélioration, pour déposer le débat houleux sur cette question", - a déclaré Ильенко, en parlant de l'interdiction de la fédération de la production cinématographique. "Dans la loi, il y a des inexactitudes, qui rendent difficile voire rendent impossible son exécution. Mais le travail ne s'arrête pas - maintenant plus de 430 films sont non-fumeurs", a - t-il noté.

En juin 2015, l'Ukraine est entré en vigueur une loi prévoyant l'interdiction de diffusion sur le territoire du pays de films et de séries télévisées, "l'apologie", les forces de sécurité de la Russie. Le vice-premier ministre chargé des affaires humanitaires, le ministre de la culture de l'Ukraine, Viatcheslav Kirilenko a déclaré que l'interdiction concerne les "militaristes" films et séries publiées après la publication de 1991, ainsi que de l'ensemble de la fédération de télévision et de production, mis en place après la 2014.

Auparavant, le cinma d'tat de l'Ukraine a interdit à la diffusion de l'russes épisodes de "Brigade", "les Rues de lampes cassées", "Физрук", "Télévision", le film Nous de l'avenir".

En février 2016, l'office a publié l'interdiction de la diffusion de 21 film russe, y compris "En juin 41", "Wysocki. Merci, que vivre". "L'arbre de noël-2", de la série "la Cuisine", de peintures "le Maître et Marguerite", "l'île Habitée", "Stalingrad", "Je reste", quelques épisodes de la série "Молодежка", le film d'animation "à propos de Fedot-le sagittaire, le gaillard".

En plus de l'interdiction des films, le Ministère de la culture de l'Ukraine a également établi une liste noire russes et du monde des artistes, créent, selon Kiev, la "menace à la sécurité nationale de l'Ukraine". Dans la liste des chanteurs Joseph Kobzon, Valeria, les acteurs Sergey Bezroukov, Mikhail Boyarsky, Mikhaïl Poretchenkov, Gérard Depardieu, Steven Seagal.