Parmi les réalisations de Kiev, le chef de la Commission européenne a accordé l'adoption d'un ensemble de lois visant à lutter contre la corruption. Compte tenu des progrès accomplis vers la finale de la proposition de la commission EUROPÉENNE sur la suppression des visas pour les citoyens de l'Ukraine peut être présentée en avril, a promis de Juncker. Toutefois, une date particulière, il n'est pas nommé.

Comme l'a signalé, la Géorgie, qui, de concert avec l'Ukraine a commencé les préparatifs pour la libéralisation des visas, a déjà reçu une proposition officielle de la commission EUROPÉENNE. La lenteur de Bruxelles à l'égard de l'Ukraine dans les cercles diplomatiques expliquent le référendum qui doit avoir lieu au début d'avril aux pays-bas.

Les pays-bas sont le seul pays de l'union Européenne, qui n'a pas ratifié l'Accord d'association de l'Ukraine et de l'UE. Cette question sera soumis au vote des citoyens de l'etat. Le référendum, prévu pour le 6 avril.

La commission européenne tente activement à la campagne hollandaise de voter "pour", notant qu'il ne s'agit pas seulement d'un traité, mais sur l'unité de l'ensemble de l'Europe. Cependant, parmi les citoyens des pays-bas jusqu'à ce que domine евроскептицизм. Selon les résultats de mars de l'enquête, menée par la société I&O Research, 57% de ceux qui viendront sur le référendum, vont voter contre la ratification du traité.