"Chaque jour, nous allons à l'école et de l'école avec les enfants, craignant pour sa vie " – avec des mots le début de la lettre une des lectrices. Le problème est que dans la rue Крустпилс - de l'intersection avec la rue Маскавас avant le passage à niveau, - n'a ni trottoir, ni l'éclairage.

Certains conducteurs de cette situation, même s'amuse. Ils entourent le tube sur le côté de la rencontre, ou dans le dos de la présence de piétons, ce n'est pas trop paresseux pour ouvrir la fenêtre pour обматерить et посигналить.

"D'ailleurs, sur la route coûtent roches de plusieurs tonnes de conteneurs qui chaque jour se transportent près de la chaussée ainsi (eh bien, oui, son intérieur privé, les communes à l'est de perdre quelqu'un, il faut...), qu'il faut soit passer au-dessous d'eux, au moment de déchargement et de manutention, de travaux, ou de marcher sur la chaussée, au risque de tous les jours, plusieurs fois d'être fouettée machines", explique une lectrice.

Après la publication de l'article, les responsables ont promis que la chaussée s'affiche. Plus précisément, ils ont promis dessus de réfléchir. Il a fallu plusieurs jours. Et voici aujourd'hui de Moscou douma a commencé à parler de plus, des choses précises:

"La construction à l'emplacement spécifié sur le trottoir nécessite au moins un an de conception. Et pour en construisant un trottoir, pas sur la route "le lac" (maintenant l'eau après la pluie coule sur le côté, mais après la construction d'un trottoir de s'écouler, elle serait nulle part), alors il faut le dispositif d'égout pluvial sous la chaussée, ce qui nécessitera des investissements importants.

Dès que possible pour assurer la sécurité des piétons indiquée par le site de la rue Крустпилс, pris la décision de séparer la zone piétonne de la route des blocs de béton. Pour que les piétons puissent se déplacer en toute sécurité. Dans le lieu d'entreposage des conteneurs de blocs de béton envisagent d'installer deux rangs, dans les limites des "lignes rouges" pour les piétons ne перегораживали la route conteneurs et les propriétaires ne складировали dans la zone de la route".

Et maintenant quelques mots sur les conteneurs. Il s'est avéré qu'ils se trouvent sur les bords illégalement.

"La police de l'autonomie de Riga, en arrivant sur cet objet, a constaté que les conteneurs situés sur le sujet des infrastructures routières indispensables dans un tel cas, les approbations et les autorisations. Sur le fait de repère lié à la violation par la police d'autonomie lancé gestion de la paperasserie, les matériaux qui seront transmis à la commission Administrative de Riga, la douma. En vertu des règlements sur la délinquance peut être condamné à une amende allant de 700 millions d'euros.

Car, une aire de stockage de conteneurs doit être coordonnée avec Стройуправой, en très peu de temps un lieu de visiteront les inspecteurs en bâtiment afin de déterminer le degré de l'entreposage des conteneurs correspond à la conformité avec les règlements et les documents pour ce faire, les autorisations appropriées", - dit dans le commentaire de mairie.