Comme il est dit dans le rapport, avant les pirates essentiellement cherché à capturer pétroliers en raison de leur expédition, mais avec la chute des prix du pétrole, ils sont passés à des enlèvements pour obtenir des rançons.

Guinéen de la baie de l'océan Atlantique se baigne dans des pays tels que la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Nigéria et le Cameroun.

Les pirates somaliens à la côte est de l'Afrique, dans le même temps, ne représentent une telle menace, comme auparavant, grâce à une opération internationale de la marine. En 2015, les pirates somaliens ont capturé un seul commerciale du navire.

Comme à la fin de avril l'a signalé, le bureau maritime International, avec le début de l'année au large des côtes de l'Afrique de l'Ouest 44 navigateur ont été victimes d'enlèvements. Dans l'ensemble, le taux de piratage en baisse: pour le premier trimestre de 2016 a été enregistré 37 cas de piratage et à main armée, alors que l'année dernière pour la même période est passé de 54 incidents de ce genre.

Tous les deux des trois navires détournés dans le monde surviennent maintenant sur les pirates en provenance du Nigeria et de la Côte d'Ivoire, note le bureau maritime International.