Dans la liste des sanctions apportées cinq personnes physiques — top-directeur du consortium "Kalachnikov" Alexandre Dante, le directeur adjoint de ce groupe Eduard Joffé, le chef de la diplomatie auto-proclamé ДНР Alexandre Coffman, Oleg Akimov et de la Pierre de la Paix. En outre, les sanctions ont étendu sur 10 des personnes morales: l'Investissement du républicain la banque, Moscou, le centre régional de la banque, de la SOCIT anonyme de type ouvert "Волгограднефтемаш", JSC "Izhevsk usine mécanique", JSC "Ijmach", JSC "Technopromexport", JSC "Технодинамика holding", JSC "Техмаш", JSC "Руселектроникс" et sa "Schwabe Holding".

"Aujourd'hui, la solution prend en charge les vastes efforts internationaux visant à trouver une solution diplomatique à la crise en Ukraine", — a expliqué le chef de la politique étrangère canadienne de l'organisme.

Dion a noté que les mesures restrictives contre la Russie vont durer jusqu'à la pleine réalisation des conditions de minsk, arrangements, qui, comme le dit le chef de la diplomatie, Moscou ne respecte pas.

Il est rapporté que le document a été adopté le 16 mars, mais est entré en vigueur deux jours après l'enregistrement et de la publication au journal officiel publication.

Canada pour la première fois introduit des sanctions contre la Russie en 2014, après l'adhésion de la Crimée à la fédération de RUSSIE, par la suite, en élargissant les mesures restrictives à plusieurs reprises. En 2015, le Canada a augmenté la liste des sanctions du 30 juin, en adoptant une restriction contre "Sourgoutneftegaz", "Gazprom", "Gazprom de pétrole" et de "Transneft".