L'Union européenne et la Turquie ont convenu des critères de sélection des réfugiés syriens, qui auront la possibilité de s'installer dans l'UE, dans le cadre d'un traité en vigueur entre Bruxelles et Ankara. À propos de ce mercredi, le 4 mai, rapporte le journal allemand Bild. Selon le journal, qui fait référence à la confiance documents, prises dans l'UE ne fera que les syriens, les demandeurs d'asile avant le 29 novembre 2015.

De préférence lors de la réinstallation dans l'UE sera donnée aux jeunes filles et aux femmes, les gens, les survivants de la torture et de la violence, ainsi que les malades et les handicapés. Pour ceux qui ont déjà conduit ou a essayé d'entrer sur le territoire de l'UE, sera refusé. Ce faisant, les réfugiés sélectionnés à des fins de réinstallation, doivent donner leur consentement, qu'ils ne peuvent eux-mêmes choisir un pays de l'union Européenne, dans laquelle ils aimeraient vivre.

Comme le note le Bild, une première entrevue avec les migrants sur le territoire de la Turquie vont procéder à des experts de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Ce faisant, les migrants doivent fournir tous les documents et de renseignements personnels dans son intégralité. Les pays d'accueil peuvent vérifier ces données, ainsi que de prendre les empreintes digitales de potentiels déplacées.

Si la prise d'une décision favorable, les autorités du pays hôte doivent organiser un examen médical de migrants et d'organiser leur transport. Après l'arrivée sur le territoire de l'UE, les réfugiés recevront un permis de séjour pour une durée d'un an, qui, si elles le souhaitent peuvent ensuite être prolongée.