Cette liste ne comporte que les citoyens de l'union Européenne (UE), et les citoyens de la fédération de russie.

Des noms spécifiques, le ministre n'est pas nommé, mais seulement précisé que les personnes entrées dans la "liste noire" pendant longtemps, les autres à interdire l'entrée de la Lettonie pour des raisons de sécurité dans le cadre des activités de la Journée de la légionellose (16 mars).

"Ainsi, nous essayons de protéger nos citoyens et l'état général de la non désirées, les provocations à ce jour", a expliqué Козловскис, ajoutant que la "liste noire" établie par les recommandations de la Police de sécurité.

"Le nombre exact n'appellerai pas, mais quelques dizaines", — a expliqué le ministre.

Selon lui, les employés du système de l'intérieur travaillent en mode amélioré, car on ne peut pas exclure les provocations sur le terrain.