Comme l'a noté le plus riche, le cessez-le-feu en Syrie ne s'applique pas aux extrémistes du groupement "etat Islamique" et "Джебхат en-Нусра" (interdits en Russie), contre lesquels sont en cours de combat.

À la veille de la représentante spéciale de l'ONU sur la Syrie Staffan de Mistura a demandé à la Russie et les etats-UNIS, avec un appel à sauver les négociations sur le règlement pacifique du conflit syrien.

Selon lui, le régime du cessez-le-feu, entré depuis février, "à peine en vie". De Mistura estime que la trêve peut "tomber dans n'importe quelle minute".

De l'avis de Moscou, responsable d'un mauvais processus de négociation repose sur l'opposition syrienne, car elle continue à exiger la démission du président Bachar el-Assad. "Je pense, déjà tout le monde sait que les tentatives répétées d'avancer ce de la stupidité, de l'ultimatum ne mènera nulle part", a déclaré Asthme.