Le chaos dans le cimetière s'est produit le 14 mars: les vandales ont cassé les deux monuments. Dès le lendemain, ont été arrêtés par les possibles suspects. Ils nous ont dit que ce jour-là buvaient de l'alcool et n'étaient pas conscients de la gravité de ses actes et de ses conséquences.

Lancé le processus pénal.