L'enquête, lancée le 17 mars 2014, a mené la Police de sécurité. À l'égard de la Коптелова a été lancé le processus pénal sur le paragraphe 1 de l'article 82 de la loi Pénale et de la Lettonie (appel Public à la déstabilisation de l'intégrité territoriale de la République de Lettonie). En février dernier, le PB a arrêté le suspect, a mené des recherches et a supprimé l'ordinateur, ainsi que d'autres appareils électroniques. Rapporté que la Maxime Коптелов a été trouvé, même en dépit, que "utilisé sur le réseau internet, résidant en dehors du territoire de la Lettonie".

Selon les documents de l'affaire, Maxime Коптелов a posté sur internet un message (la pétition): "un Appel à tous les habitants de la Lettonie! La collecte de signatures pour l'entrée de la Lettonie dans la composition de la Fédération de russie".

"Si la Lettonie reviendra dans la composition de la Fédération de russie de tous les habitants de la république de Lettonie s'ouvrent d'immenses perspectives de développement, de bien plus grands qu'en l'état actuel de trouver dans l'Union européenne. Le niveau des salaires, pensions, allocations et sera également à l'ordre благоприятней pour leur séjour. Si notre point de vue ne correspond pas à votre, vraiment désolé, chaque personne a le droit de dire ses pensées (liberté d'expression)," — dit le texte de la pétition (l'orthographe et la ponctuation, les auteurs enregistrés).

Le défendeur a appelé les utilisateurs de l'internet sur un site spécifique de souscrire à l'avancée de leur initiative, mais un post-scriptum dit: "eh Bien, mais si en fait, ce document ne porte pas d'une importance et est une blague. Et si quelqu'un ou un mauvais sens de l'humour, très condoléances à cette personne".