En dehors de cela, Vejonis, mécontent de la pratique du parlement en dernière lecture de déposer des amendements importants à la loi ne laissant que peu de temps à se familiariser avec eux.

"Plusieurs fois, j'ai souligné que je n'aime pas cette pratique à la troisième ou la deuxième lecture en cas d'urgences sert très importants amendements, ce qui ne permet pas ni les experts, ni les avocats de la Diète de les examiner", a déclaré le président, en commentant les amendements à la loi sur l'immigration.

Il est rapporté que les décisions prises le 21 avril de l'amendement à lui pas encore arrivés, mais déjà reçu des lettres avec les objections.