Le traité a été conclu à l'automne 2003, et trois ans plus tard, prolongée de plus de 25 ans. Les parties ont convenu que le conseil municipal autorise le transbordement des charges de l'entreprise de substances dangereuses, et les entreprises sur le développement de l'infrastructure sociale consacre chaque année 1 million d'euros plus les intérêts de l'prévisible de revenus.

Pendant ce temps, l'entreprise VNT eu le temps d'énumérer Вентспилсской douma d'etat de plus de 13,7 millions d'euros.

Dans le milieu de l'année dernière, la direction de l'entreprise a averti l'autogestion, qui sont énumérés précédemment fonds estime des dons, mais de plus ne sera pas en mesure de les traduire, car se heurte à divers obstacles.

Dans l'entreprise a expliqué à la chaîne de télévision, qui est toujours prêt à sacrifier de l'argent sur diverses œuvres caritatives, mais de la coopération avec la douma aucun avantage terminal n'est plus reçoit.

Simultanément, le maire de la ville de Айварс Лембергс a noté que Вентспилсская douma a pas senti le manque d'argent VNT.

Le maire insiste sur le fait que les hommes d'affaires doivent travailler dans les mêmes conditions, comme dans les autres pays. Au cours des dernières années, de la part d'un terminal vient l'odeur. La douma sur cela indique en permanence, c'est pourquoi le consortium Vitol a pris acte et a choisi de ne pas détailler l'argent dans le budget de la ville, explique Лембергс.

Membre du conseil d'administration VNT Lars Ранселафс reconnaît que les relations avec les collectivités territoriales se sont aggravées, mais l'entreprise n'est coupable.