"C'est uniquement un changement important, — a remis à la BNS, le Ministère de la défense mots Хансо. — Nos alliés ont compris que l'OTAN, dans notre région, le protège non seulement l'Ukraine ou les pays Baltes, mais aussi de la sécurité de l'ensemble de l'OTAN. Tous doivent comprendre que l'OTAN protège ses frontières, là où il existe des défis dans le domaine de la sécurité — maintenant qu'ils existent dans notre région. Par conséquent, l'envoi à nous d'unités alliés est tout à fait raisonnable et de bienvenue. Nous avons mis beaucoup d'efforts à cette cause".

"La présence d'alliés nous donnera un sentiment de sécurité supplémentaire. L'estonie possède graves auto-défenses, que nous avons délibérément et systématiquement développons, a expliqué Хансо. — Nous avons atteint un consensus politique dépenser de l'etat de la défense n'est pas moins de 2 pour cent du PIB, que de parler de la conscience de toutes les politiques du secteur de la nécessité de développement militaire de la défense nationale. Car nous avons besoin de la contribution des alliés dans la garantie de sa sécurité, liés à la présence des alliés les coûts que nous couvrons en plus à 2 pour cent. Nous devons être de bons hôtes, offrant arrivant unités décent à des conditions de vie et de formation".

"Nouvelles actuelles, bien qu'agréables, sont encore provisoires. Les décisions sur le placement des unités supplémentaires pour les alliés dans notre région. nous travaillons nous formulons à la réunion des ministres de la défense de l'OTAN en juin et présenterons leurs décisions sur un sommet à Varsovie. Avant les osc de temps il faudra faire beaucoup de travail", a ajouté Хансо.