Le ministre a souligné que les taxes sont à payer, donc de la suppression complète de la taxe ne peut pas parler.

Selon Расначса, les changements de la valeur cadastrale de l'immobilier pour le calcul de l'impôt doivent être tels que la croissance a été proportionné.

Comme l'a signalé, le Ministère des finances est en train d'analyser la suppression de la taxe sur l'immobilier sur le seul logement et promet d'imaginer des solutions à l'automne de cette année.

Auparavant, sur le portail de la communauté des initiatives Manabalss.lv en demi-mois ont été recueillies nécessaires 10 000 signatures pour l'abolition de l'impôt sur le seul logement.