"Quelle sera l'accord entre le gouvernement syrien et l'ensemble de l'opposition sur l'avenir de l'appareil de la Syrie, tel arrangement de nous et de nous soutenir. Cela découle directement de solutions МГПС (groupe International de soutien à la Syrie)", — a dit le ministre.

Selon lui, toute forme de "comment qu'elle s'appelait — vers une forme de fédération, la décentralisation, l'etat unitaire — doit être l'objet d'un accord de tous les syriens".

Lavrov a souligné que la Russie n'a jamais propriétaire de la Syrie leurs points de vue sur l'avenir de l'état. "Nous n'avons jamais essayé de résoudre quelque chose pour le peuple syrien", — a souligné le chef de la Diplomatie russe. Il est rapporté par le TASS.

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a souligné que la trêve en Syrie respecté, mais continue la lutte avec les groupes terroristes, transmet RIA "novosti".

"Nous avons mutuelle satisfaction de ce que les actes de la cessation des hostilités, en dépit de certains défauts, et en même temps se poursuit pas de compromis avec la lutte contre "l'etat Islamique" soi-disant, "Джебхат en-Нусрой" et d'autres groupes terroristes", a déclaré le ministre.

Selon Lavrov, les parties présentaient sur la Syrie, en ce que "la nécessité de respecter les résolutions de l'ONU 2254, 2258, dont approuvé la décision du groupe international de soutien à la Syrie, conçus par les coprésidents de ce mécanisme, la Russie et les etats-UNIS".