À la prochaine les 17 et 18 mars réunion du Conseil Lettonie sera de représenter le premier ministre Maris Кучинскис.

L'une des questions de l'ordre du travail de la séance du Conseil sera le problème de la migration.

Comme indiqué, la position nationale de l'état prévoit que la Lettonie soutiendra la nécessité immédiate de la réaction à de nouvelles vagues de migration.

La lettonie estime important de la mise en œuvre de mesures visant au renouvellement de la convention de Schengen, y compris la prestation d'aide à la Grèce. Elle comprend la gestion de la bordure extérieure de l'UE, l'identification, l'enregistrement et la vérification des migrants, ainsi que le retour de tous les migrants en situation irrégulière, n'ont pas besoin de protection internationale, et de renforcer le système d'octroi de l'asile.

La lettonie a l'intention de soutenir les activités de l'agence Européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures de l'UE et le bureau Européen d'appui en matière d'asile, ainsi que la création d'un outil d'aide d'urgence pour une utilisation dans l'UE.

La lettonie confirme sa volonté d'honorer leurs engagements concernant les déplacements des demandeurs d'asile de personnes nécessitant une protection internationale.

Lors de la réunion du Conseil doit également venir mutuellement acceptable à un accord entre l'UE et la Turquie, a déclaré à la position de la Lettonie.