Depuis l'adoption de ces amendements à la législation passé incomplète de deux ans. Pendant ce temps, demandé environ 250 PERMIS de séjour en échange d'un investissement dans l'immobilier. Une grande partie des investisseurs — citoyens de la Russie.

Simultanément descendit à pas d'intérêt dans le PERMIS de séjour de la part des chinois, qui, auparavant, étaient très actifs. Rappelons que ils ont utilisé des failles dans la loi, permettant de dépasser le minimum de "seuil" de l'investissement.

En cinq ans, seulement 13 personnes ont demandé un permis de séjour permanent. Mais pour obtenir ce statut nécessite un minimum de connaissance de la langue lettone. Sont pris en compte et d'autres exigences.

Comme déjà écrit un portail de DELFI, le Seimas réexaminera les dernières modifications apportées à la loi d'Immigration, dont le président Raymond Vejonis, n'est pas proclamé et l'a renvoyé pour révision au parlement.

La diète peut terminer le travail sur l'élimination des carences en mai ou en juin, auparavant, a déclaré le chef responsable de cette loi par la commission parlementaire de la défense, des affaires intérieures et de la prévention de la corruption Айнар Латковскис.

Selon lui, Vejonis, n'a pas d'objection formulée à la troisième lecture et ensuite approuvé la proposition selon laquelle les étrangers, vous devrez payer 5 000 euros pour une nouvelle demande de permis de séjour (PERMIS de séjour).

À la lecture du texte de la loi et les matériaux de sa conception, le président a constaté: admis que des défauts sont si importantes, que vous devez les éliminer avant la proclamation de la loi. Le président a déclaré que, dans l'amélioration de besoin, au moins, les sept normes de la loi. Par exemple, dans la loi n'est pas un budget de programme, qui répertorie apportées par les étrangers 5000 euros pour une nouvelle demande de PERMIS de séjour, ne prévoit pas de droit du Cabinet des ministres de suspendre la délivrance de re-permis de séjour pour le développement économique ou la sécurité de l'état.

Le seimas a adopté une série d'amendements à la loi sur l'immigration, le 21 avril.

Dans la nouvelle rédaction de la loi, le Cabinet des ministres est autorisé à évaluer l'effet de la délivrance d'un PERMIS de séjour de la sécurité nationale ou de développement économique, et, dans certains cas, d'appliquer des restrictions à une certaine heure, mais pas plus de cinq ans. Les critères sont le nombre de ressortissants de pays tiers en Lettonie ou de leur concentration sur un territoire donné. Le cabinet reçoit le droit d'édicter des règles sur les citoyens quels pays tiers et à quel moment de la délivrance de l'autorisation de séjour temporaire est limitée.

En outre, il a été modifié l'ordre selon lequel on peut obtenir un PERMIS de séjour pour les pièces jointes dans la société de capitaux.

Dans sa version antérieure à la loi des organisations responsables, sur la base des informations dont il était possible de prendre les décisions appropriées, on a indiqué la Police de sécurité, Bureau de la protection Constitutionnelle, Госполиция et des services similaires à l'étranger. Dans la nouvelle édition de la liste a été complétée par le Service de renseignement de l'armée et de la sécurité.