Pour que l'industrie puisse normalement d'agir", elle a besoin d'allouer un financement à hauteur de 5% du produit intérieur brut (PIB), et maintenant se distingue seulement de 3% du PIB, at-il souligné.

Comme déjà signalé, les représentants du secteur de la santé reste ne prennent pas en charge le plan d'action du gouvernement adopté, mardi, et si un compromis n'est pas trouvé, prêt à exprimer la méfiance du premier ministre Marisa Кучинскису.

L'union des syndicats libres (ССПЛ) de la Lettonie le 1er mai organise à Riga assemblée populaire "Pour un travail décent et de la rémunération pour la santé et de l'homme instruit en Lettonie", qui a l'intention de participer également, le syndicat des médecins.