Chaque état membre de l'UE peut "depuis quelque temps, de ne pas participer dans le mouvement", mais dans ce cas, il doit payer 250 000 euros pour chaque réfugié, à laquelle il refuse de l'accepter. Cet argent sera remis aux pays de l'UE, qui prendront ces réfugiés.

Plusieurs pays d'Europe Centrale se sont opposés aux tentatives de leur faire prendre des réfugiés, de sorte que le programme, qui consiste à déplacer un 160 000 demandeurs d'asile, le fait de ne pas commencer à travailler.

Toutefois précédemment approuvé le schéma de mouvements de réfugiés sera mis en œuvre dans son intégralité, a annoncé mercredi la Commission européenne.

Pour la proposition de la Commission européenne est entré en vigueur, il doit l'approuver chacun des pays-membres de l'UE, ainsi que le Parlement européen, note Deutsche Welle. En attendant la république Tchèque a déclaré que l'intention de rejeter cette initiative de Bruxelles.

L'accord de dublin en 1990, signé par tous les états membres de l'UE. En particulier, il prévoit que la responsabilité de l'examen de la question sur l'asile assume pays, à la frontière qui est initialement traversé réfugié lors de l'entrée dans l'UE.