En août 2014 d'une année à l'hôpital avec des plaintes sur la mauvaise santé a adressé le patient.

Selon les documents de l'affaire, le médecin de réanimation-anesthésiste au cours de sa préparation n'a pas fourni en temps opportun et le bon traitement. L'accusé, en tant qu'agent de santé, n'a pas rempli correctement ses obligations professionnelles établies dans la 37-ème article de la Loi sur les activités médicales.

En raison de la négligence du médecin, le patient est décédé. Les accusations portées sur 138 article premier de la loi Pénale. L'affaire est transmise à Riga, le tribunal de district.