Selon le journal, le montant de l'amende peut atteindre environ 250 milliers d'euros pour un seul homme, un demandeur d'asile.

"Le montant de l'amende peut varier. Dans un sens, pour le faire ressembler à des sanctions", a déclaré la publication de la source familière avec les plans de la Commission européenne.

Une autre source a souligné que, dans tous les cas, le montant de l'amende sera de "centaines de milliers d'euros".

Si la commission EUROPÉENNE approuve les nouvelles dispositions du système d'asile, de la Pologne, par exemple, s'attendre à payer plus de 1 milliard d'euros, afin de ne pas accueillir sur son territoire, des mises sur des quotas de 4,5 millions de réfugiés, note FT.