La bulgarie, le vendredi 18 mars, a effectué un exercice de renforcement de la frontière en cas de tentatives de masse de la percée de migrants en situation irrégulière. Selon le communiqué du ministère de la défense à Sofia, sur la frontière avec la Macédoine ont été portées une unité de l'armée et de la police des forces spéciales. "Nous essayons d'améliorer la communication, pour faire face à la crise de l'immigration", a déclaré le ministre bulgare de la défense Nicolas Ненчев, qui a assisté au cours des exercices avec son homologue macédonien Зораном Йолевским.

De son côté, le ministère de l'intérieur à Sofia, a indiqué que les enseignements ont été réalisées afin d'optimiser les mesures en cas de tentatives de percée des migrants à travers la frontière, ainsi que dans le but de terroriser les personnes chargées de le trafic illicite de personnes en Europe.

La bulgarie se prépare pour le renforcement de l'afflux de réfugiés en raison de la fermeture de la soi-disant "des balkans de l'itinéraire". Encore il y a deux semaines une unité de l'armée et de la police ont effectué des exercices conjoints. Depuis, à la frontière de la Bulgarie, la Grèce placé 400 soldats bulgares. En cas de besoin, y peuvent être rapidement déployées à 500 soldats.

Sur la frontière avec la Turquie, la Bulgarie lui confère le statut de barrages de barbelés sur une longueur de 95 kilomètres. Sur ce tronçon de la frontière bulgare est installé près de 2000 policiers.