Mardi, le président du pays Piotr Porochenko visiter un certain nombre de manifestations pour l'anniversaire de la catastrophe, à Kiev passeront поминальную le service de morts.

Tous les habitants de Pripyat ont été évacuées le 27 avril 1986, au lendemain de la catastrophe, puis il a été évacué de la population de 10 kilomètres de la zone. Dans les jours suivants, les autorités soviétiques ont emporté les populations des autres localités de la zone de 30 km.

Certains des anciens habitants de la zone contaminée visité avant l'anniversaire. "J'ai à peine trouvé son appartement — maintenant il y a une forêt, les arbres poussent à travers l'asphalte, sur les toits. Toutes les chambres sont vides, les fenêtres brisées, tout est détruit", a expliqué à l'agence Reuters 66 ans, Zoé Перевозченко, l'ancienne habitante de Pripiat.

À un organisme de bienfaisance Bridges to Belarus, qui est basé en grande-Bretagne, on dit que dans ces zones jusqu'à présent, les enfants sont nés avec de graves problèmes de santé, beaucoup de gens souffrent de rares formes de cancer. À la veille de l'annonce de la préparation de l'opinion mondiale allouer de 99 millions de dollars à un nouveau dépôt souterrain de déchets radioactifs.

En 2010, on a commencé les travaux de construction de 25 tonnes de sarcophage, qui doit isoler l'uranium restant dans le réacteur. Selon certaines estimations, gelé, le réacteur d'environ 200 tonnes d'uranium.

L'accident de tchernobyl est devenu le plus grand industrielle nucléaire, une catastrophe dans l'histoire du monde. L'explosion a été détruit par du quatrième réacteur de la station, a provoqué le rejet dans l'environnement de substances radioactives, y compris des isotopes de l'uranium, du plutonium, de l'iode-131, césium-134 et de césium-137 (demi-vie de 30 ans), le strontium-90 (période de demi — vie de 28 ans).

Selon l'OMS, présenté en 2005, à la suite de l'accident de Tchernobyl ont péri à 4000 personnes. Dans l'organisation environnementale Greenpeace a sonné autres chiffres: à la suite d'un accident seulement chez les "liquidateurs" sont morts, des dizaines de milliers de personnes, disent les écologistes.

Il ya un point de vue opposé, faisant référence à 29 les décès enregistrés de la maladie des rayons à la suite d'un accident, il s'agit de salariés de la station et les pompiers, ayant pris sur lui-même le premier coup.

Selon les données de Tchernobyl de l'union des organisations réunissant les participants à la liquidation des conséquences de l'accident de la CEI et les pays Baltes, ont été tuées et sont morts de la maladie jusqu'à 60 milliers de liquidateurs (10% du total), 165 milliers d'handicapés.